top of page

COMMENT CHOISIR SON PROCHAIN CONFÉRENCIER

Dernière mise à jour : 12 janv.

[QUELQUES CRITÈRES INFAILLIBLES POUR CHOISIR SON PROCHAIN CONFÉRENCIER] Une expertise, un parcours atypique, une histoire ou une expérience professionnelle, sportive ou personnelle à raconter, c'est un bon départ, mais c'est loin de suffire pour faire le conférencier hors pair. Voici quelques points d'attention qui vont vous aider à trouver votre prochain conférencier.

Une conférence dans un événement d'entreprise ou associatif qui rassemble les collaborateurs, des adhérents ou des partenaires peut créer la différence et une dynamique collective que seul les plus grands orateurs peuvent provoquer.

Certains choisissent une célébrité, pour sa notoriété et parce qu'ils veulent faire plaisir à leurs collaborateur. C'est une belle idée ! En revanche la célébrité ne fait pas forcément l'orateur en mode "conférence" dont les enjeux sont important pour un groupe qui a impulser un changement, un nouvelle énergie ou de relancer l'envie de s'engager. Si l'émotion est forte et le ressenti puissant de rencontrer une célébrité médiatique, une conférence qui atteint son objectif c'est aussi un texte maîtrisé, un fil conducteur clair et des enseignements puissants pour chaque participant.


Certaines statistiques démontrent que le choix du conférencier peut avoir un impact important sur la réussite de votre événement et serait facteur de meilleure fréquentation.

Ce sont souvent les sportifs qui sont pressentis, pour leur esprit du collectif, leur mindset à toute épreuve, leurs victoires et ... leurs défaites, ou encore des anciens militaires, qui ont vécu des théâtre d'opérations complexes et où le courage était de mise. D'autres fois ce seront des astronautes pour leurs exploits qui fait rêver l'enfant en nous, des politiques, des philosophes ou des humoristes. Cependant, la célébrité ne fait pas tout. Beaucoup d'organisations désenchantent après avoir invité un conférencier mal préparé aux enjeux d'un séminaire dont il ne connaît peu au pas les codes et attentes du public, mais aussi aux pratiques d'une rhétorique, d'une présence scénique et d'un storytelling maîtrisés. Si le public ne se sent pas concerné ou ne s'identifie pas, métaphoriquement, à l'orateur, il aura peut-être passé un bon moment, mais saura-t-il en tirer parti et dire ce qu'il en retient pour lui et l'organisation ?


Un conférencier dit "professionnel" ou "motivational speaker" est un orateur qui connaît le chemin. C'est un expert qui a pratiqué une activité avec brio et a passé des mois, voire des années à écrire une conférence dans le but de toucher, d'impacter, d'émouvoir, de bousculer, de booster, d'enseigner, se sensibiliser, de challenger, de divertir, de distraire, d'apporter un moment de déconnection, de légèreté, incisif et parfois dédramatisant, porteur d'espoir et de solutions, comme une bulle hors de l'événement et des défis du moment. L'art du storytelling est au centre de son travail, car il sait que tout le monde aime entendre de belles histoires bien racontées dans lesquelles chaque collaborateur tire des leçons et des enseignements pour soi et le collectif. On retient toujours mieux un enseignement lorsqu'il est raconté.


La valeur d'un conférencier professionnel se reconnaît dans un travail acharné de structuration, d'écriture, de répétitions, de rythmes, tel un humoriste ou n'importe quel artiste qui teste ses numéros auprès de nombreuses petites salles pour ensuite les performer dans les plus grandes. "Avoir du bagou" est loin de procurer satisfaction. Ce travail de fond, comme de forme, a pour objectif de répondre à quatre critères de satisfaction sans faille, il est payé pour : motiver, inspirer, enseigner et transformer.

Il incitera les collaborateurs au "passage à l'action", car une bonne conférence, c'est une conférence qui donne envie d'agir, de changer, de transformer.


La valeur d'un conférencier professionnel réside dans un travail de réflexion, de structuration, d'écriture, de répétitions, tel un humoriste ou n'importe quel artiste qui teste ses numéros dans de nombreuses petites salles pour ensuite les performer dans les plus grandes.


Pour lui, il est clair que l'improvisation ne fait pas partie de sa pratique scénique, même s'il est en état de réagir spontanément avec le public.

Les histoires qu'il racontent portent le fond de son message et chaque participant doit se reconnaître et en tirer des enseignements clairs, identifiés et mémorables. Cela requiert aussi une fine connaissance de votre contexte : il est passé par là et dispense des solutions concrètes et pragmatiques. Cela ne s'improvise pas.

Assurez-vous que le conférencier en question ait donné bien plus que 20 conférences ou qu'il se soit formé auprès de conférenciers de renom.

Il en va du succès de votre événement !


Le retour sur investissement se reconnait à l'issue de votre événement : tout le monde en parle et en bien !

La promesse du conférencier est tenue : marquer les esprits, communiquer des énergies, insuffler l'envie de changer un comportement, des collaborateurs redynamisés qui ont retrouvé l'énergie de faire face aux difficultés du moment.



Sa stature et son influence, comme son pouvoir de conviction, sont à la hauteur de son travail. Il n'est pas là pour parler de lui, ni pour s'entendre parler, mais pour vos collaborateurs et ses efforts vont dans ce sens : électriser l'audience et provoquer des changements, le temps d'une seule conférence, aussi courte soit-elle.


Michel Poulaert


[DOCUMENT "COMMENT CHOISIR SON PROCHAIN CONFÉRENCIER", 35 PAGES À TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT]


32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page